--> --> --> -->
Le Coq Français

Le Coq Français


Grille du parc du Palais de l'Élysée, avenue Gabriel.


Cette grille, construite en 1900, comporte en bonne place un coq, aujourd'hui reconnu comme l'un des symboles nationaux de la France.

Le coq apparaît dès l'Antiquité sur des monnaies gauloises. De là vient d'ailleurs l'origine de son utilisation comme emblème : en effet, le terme gallus désigne en Latin à la fois « gaulois » (ils s'appelaient eux-même gal ou galli) mais également « coq » (d'où « gallinacé », etc.).
Disparu au Haut Moyen-Age, on le retrouve dans les états allemands dès le XIVème siècle pour évoquer la France. A partir du XVIème siècle, le roi de France est parfois accompagné du coq sur des gravures, monnaies, etc.

Il prend une place plus importante à partir de la Révolution Française, où il est introduit notamment en remplacement de la fleur de lys. On le trouve sur beaucoup de vaisselle et d'écus de l'époque, comme le montrent les exemples ci-dessous :

Assiette de la période Révolutionnaire

Écu de six livres, 1793


En 1830, Louis-Philippe en fait un de ses emblèmes majeurs. Il figure ainsi sur les armes de la Monarchie de Juillet, sur les pièces de monnaie de l'époque, il surmonte les drapeaux de la garde nationale, etc.

Il figure plus articulièrement sur le Grand Sceau de France, gravé en 1848 pour l'établissement de la Seconde République, et toujours en vigueur aujourd'hui.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2011-04-08 16:17:20
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 37 mm
Temps d'exposition : 1/125 sec
Ouverture : f/11
ISO : 100
Le Coq Français

Le Coq Français


Grille du parc du Palais de l'Élysée, avenue Gabriel.


Cette grille, construite en 1900, comporte en bonne place un coq, aujourd'hui reconnu comme l'un des symboles nationaux de la France.

Le coq apparaît dès l'Antiquité sur des monnaies gauloises. De là vient d'ailleurs l'origine de son utilisation comme emblème : en effet, le terme gallus désigne en Latin à la fois « gaulois » (ils s'appelaient eux-même gal ou galli) mais également « coq » (d'où « gallinacé », etc.).
Disparu au Haut Moyen-Age, on le retrouve dans les états allemands dès le XIVème siècle pour évoquer la France. A partir du XVIème siècle, le roi de France est parfois accompagné du coq sur des gravures, monnaies, etc.

Il prend une place plus importante à partir de la Révolution Française, où il est introduit notamment en remplacement de la fleur de lys. On le trouve sur beaucoup de vaisselle et d'écus de l'époque, comme le montrent les exemples ci-dessous :

Assiette de la période Révolutionnaire

Écu de six livres, 1793


En 1830, Louis-Philippe en fait un de ses emblèmes majeurs. Il figure ainsi sur les armes de la Monarchie de Juillet, sur les pièces de monnaie de l'époque, il surmonte les drapeaux de la garde nationale, etc.

Il figure plus articulièrement sur le Grand Sceau de France, gravé en 1848 pour l'établissement de la Seconde République, et toujours en vigueur aujourd'hui.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2011-04-08 16:17:20
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 37 mm
Temps d'exposition : 1/125 sec
Ouverture : f/11
ISO : 100