--> --> --> -->
Lex Libris

Lex Libris


Bibliothèque de l'Assemblée Nationale, située dans le Palais Bourbon.


L'histoire de la bibliothèque de l'Assemblée remonte à 1792 : dès sa constitution, l'Assemblée Législative se soucie en effet de constituer un fonds d'ouvrages de référence. Son premier bibliothécaire sera l'abbé Grégoire. La bibliothèque en elle-même est créée par la loi du 4 mars 1796, et se constitue à l'origine par des ouvrages tirés des dépôts littéraires, où furent réunies les bibliothèques des religieux et des émigrés.

L'installation de cette bibliothèque (comme celle du corps législatif !) restera précaire jusqu'en 1834. L'État ayant en effet acquis la propriété du Palais Bourbon en 1827, des locaux définitifs y sont édifiés par Jules de Joly, sur l'emplacement d'anciennes cours et jardins. L'ensemble mesure 42 mètres de long, 10 de large et 15 de haut, et comporte plus de 60 000 ouvrages.

Les peintures des coupoles sont d'Eugène Delacroix (1798-1863), réalisées entre 1838 et 1847. Chacune des cinq coupoles est consacrée à une discipline, évoquée dans les pendentifs par des scènes ou des événements qui l'ont illustrée : Chacune des cinq coupoles est consacrée à une discipline, évoquée dans les pendentifs par des scènes ou des événements qui l'ont illustrée : la Législation au centre, la Théologie et la Poésie d'un côté, la Philosophie et les Sciences de l'autre.

Les deux culs-de-four qui les encadrent représentent quant à eux la Paix, berceau du savoir (ici tout au fond), et la Guerre, qui en est l'anéantissement :

  • « Orphée vient policer les Grecs encore sauvages et leur enseigner les Arts de la Paix » (cul-de-four de la paix)
  • « Attila, suivi de ses hordes, foule aux pieds l'Italie et les Arts » (cul-de-four de la guerre)


Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2012-09-16 12:11:35
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 15 mm
Temps d'exposition : 1/13 sec
Ouverture : f/5.6
ISO : 1600
Lex Libris

Lex Libris


Bibliothèque de l'Assemblée Nationale, située dans le Palais Bourbon.


L'histoire de la bibliothèque de l'Assemblée remonte à 1792 : dès sa constitution, l'Assemblée Législative se soucie en effet de constituer un fonds d'ouvrages de référence. Son premier bibliothécaire sera l'abbé Grégoire. La bibliothèque en elle-même est créée par la loi du 4 mars 1796, et se constitue à l'origine par des ouvrages tirés des dépôts littéraires, où furent réunies les bibliothèques des religieux et des émigrés.

L'installation de cette bibliothèque (comme celle du corps législatif !) restera précaire jusqu'en 1834. L'État ayant en effet acquis la propriété du Palais Bourbon en 1827, des locaux définitifs y sont édifiés par Jules de Joly, sur l'emplacement d'anciennes cours et jardins. L'ensemble mesure 42 mètres de long, 10 de large et 15 de haut, et comporte plus de 60 000 ouvrages.

Les peintures des coupoles sont d'Eugène Delacroix (1798-1863), réalisées entre 1838 et 1847. Chacune des cinq coupoles est consacrée à une discipline, évoquée dans les pendentifs par des scènes ou des événements qui l'ont illustrée : Chacune des cinq coupoles est consacrée à une discipline, évoquée dans les pendentifs par des scènes ou des événements qui l'ont illustrée : la Législation au centre, la Théologie et la Poésie d'un côté, la Philosophie et les Sciences de l'autre.

Les deux culs-de-four qui les encadrent représentent quant à eux la Paix, berceau du savoir (ici tout au fond), et la Guerre, qui en est l'anéantissement :

  • « Orphée vient policer les Grecs encore sauvages et leur enseigner les Arts de la Paix » (cul-de-four de la paix)
  • « Attila, suivi de ses hordes, foule aux pieds l'Italie et les Arts » (cul-de-four de la guerre)



Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2012-09-16 12:11:35
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 15 mm
Temps d'exposition : 1/13 sec
Ouverture : f/5.6
ISO : 1600