--> --> --> -->
Les fils prométhéens de Paris

Les fils prométhéens de Paris


Sur le parvis devant l'entrée de l'hôtel de ville de Paris.


« Le mal que fait un injuste ennemi profite à la nation opprimée, et c'est une belle loi de la Providence ; les premiers symptômes de l'émancipation nationale éclatèrent dans les états réunis à Paris pendant la captivité du roi Jean ; les grandes compagnies et la jacquerie des fléaux qui ajoutèrent néanmoins force au droit, Partout où les hommes ressaisissent leur indépendance naturelle, cette indépendance, en reprenant ensuite le frein des lois, fait faire un pas à la liberté politique. Quand la pensée a été élargie de prison, ne fût-ce que pour un moment, elle en garde le souvenir ; les idées une fois nées ne s'anéantissent plus : elles peuvent être accablées sous les chaînes, mais, prisonnières immortelles, elles usent les liens de leur captivité. »


Francois René de Chateaubriand - Analyse raisonnée de l'histoire de France




[Je n'ai pas réussi à retrouver l'auteur de la sculpture. Il s'agit en fait d'un pied de lampadaire... en l'occurrence sans lampadaire !]

Tags & Categories

EXIF

Capture date: 2011-04-07 14:30:14
Camera: Canon EOS 500D
Focal length: 48 mm
Exposure: 1/125 sec
Aperture: f/9
ISO: 100
Les fils prométhéens de Paris

Les fils prométhéens de Paris


Sur le parvis devant l'entrée de l'hôtel de ville de Paris.


« Le mal que fait un injuste ennemi profite à la nation opprimée, et c'est une belle loi de la Providence ; les premiers symptômes de l'émancipation nationale éclatèrent dans les états réunis à Paris pendant la captivité du roi Jean ; les grandes compagnies et la jacquerie des fléaux qui ajoutèrent néanmoins force au droit, Partout où les hommes ressaisissent leur indépendance naturelle, cette indépendance, en reprenant ensuite le frein des lois, fait faire un pas à la liberté politique. Quand la pensée a été élargie de prison, ne fût-ce que pour un moment, elle en garde le souvenir ; les idées une fois nées ne s'anéantissent plus : elles peuvent être accablées sous les chaînes, mais, prisonnières immortelles, elles usent les liens de leur captivité. »


Francois René de Chateaubriand - Analyse raisonnée de l'histoire de France




[Je n'ai pas réussi à retrouver l'auteur de la sculpture. Il s'agit en fait d'un pied de lampadaire... en l'occurrence sans lampadaire !]

Tags & Categories

EXIF

Capture date: 2011-04-07 14:30:14
Camera: Canon EOS 500D
Focal length: 48 mm
Exposure: 1/125 sec
Aperture: f/9
ISO: 100