--> --> --> -->
La Ville rendant les hommages à Victor Hugo

La Ville rendant les hommages à Victor Hugo


Plafond de l'« escalier du Maire » (ou « escalier du Préfet ») de l'hôtel de ville de Paris.


Le titre de cette peinture est « Victor Hugo offrant sa lyre à la Ville de Paris », et a été executé par Pierre Puvis de Chavannes entre 1892 et 1894. On reconnaît les traits de l'écrivain en toge, face à la personnification de la ville de Paris qui reçoit sa lyre.

Auguste Rodin, dans un recueil d'entretiens parus en 1911 sous le titre l'Art, cite expressément Puvis de Chavannes et cette peinture :

« Le plus grand artiste de notre temps, Puvis de Chavannes, ne s'est-il pas efforcé de répandre sur nous la douce sérénité à laquelle nous aspirons tous ? Ses sublimes paysages, où la Nature sacrée semble bercer sur son sein une humanité aimante, sage, auguste et simple à la fois, ne sont-ils point pour nous d'admirables leçons ? Assistance aux faibles, amour du travail, dévouement, respect de la haute pensée, il a tout exprimé, cet incomparable génie ! C’est une merveilleuse lumière sur notre époque. Il suffit de regarder l'un de ses chefs-d’œuvre, sa Sainte Geneviève, son Bois Sacré de la Sorbonne ou bien son magnifique Hommage à Victor Hugo dans l'escalier de l'Hôtel de Ville, pour se sentir capable de nobles actions. »


Dans les voussures tout autour sont représentées des valeurs telles que « Patriotisme », « Charité », « Foyer Intellectuel » ou encore « Ardeur Artistique » (sic).


Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2011-09-17 16:46:26
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 15 mm
Temps d'exposition : 1/15 sec
Ouverture : f/3.5
ISO : 640
La Ville rendant les hommages à Victor Hugo

La Ville rendant les hommages à Victor Hugo


Plafond de l'« escalier du Maire » (ou « escalier du Préfet ») de l'hôtel de ville de Paris.


Le titre de cette peinture est « Victor Hugo offrant sa lyre à la Ville de Paris », et a été executé par Pierre Puvis de Chavannes entre 1892 et 1894. On reconnaît les traits de l'écrivain en toge, face à la personnification de la ville de Paris qui reçoit sa lyre.

Auguste Rodin, dans un recueil d'entretiens parus en 1911 sous le titre l'Art, cite expressément Puvis de Chavannes et cette peinture :

« Le plus grand artiste de notre temps, Puvis de Chavannes, ne s'est-il pas efforcé de répandre sur nous la douce sérénité à laquelle nous aspirons tous ? Ses sublimes paysages, où la Nature sacrée semble bercer sur son sein une humanité aimante, sage, auguste et simple à la fois, ne sont-ils point pour nous d'admirables leçons ? Assistance aux faibles, amour du travail, dévouement, respect de la haute pensée, il a tout exprimé, cet incomparable génie ! C’est une merveilleuse lumière sur notre époque. Il suffit de regarder l'un de ses chefs-d’œuvre, sa Sainte Geneviève, son Bois Sacré de la Sorbonne ou bien son magnifique Hommage à Victor Hugo dans l'escalier de l'Hôtel de Ville, pour se sentir capable de nobles actions. »


Dans les voussures tout autour sont représentées des valeurs telles que « Patriotisme », « Charité », « Foyer Intellectuel » ou encore « Ardeur Artistique » (sic).



Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2011-09-17 16:46:26
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 15 mm
Temps d'exposition : 1/15 sec
Ouverture : f/3.5
ISO : 640