--> --> --> -->
La colombe prise pour cible

La colombe prise pour cible


Jagtvej 69, Nørrebro, Copenhague.


Cette fresque a été réalisée par Shepard Fairey en 2011, lors de son voyage à Copenhague pour présenter une exposition de ses oeuvres.La fresque de Fairey après avoir été vandalisée


Elle se trouve sur un mur adjacent au site où se trouvait la Ungdomshuset (« la maison des jeunes »), un bâtiment devenu un squat où se réunissaient depuis 1982 diverses associations de l'extrême-gauche danoise. Ce bâtiment avait été construit en 1897 (et s'appelait alors la Folketshuset - « la maison du peuple ») et servait alors de quartier général à un mouvement syndical et mutualiste danois.
Le 1er mars 2007, la police évacua le bâtiment, qui fut démoli peu après. Cette décision avait déclenché 3 jours d'émeutes à Copenhague. C'est aujourd'hui un terrain vague.


Shepard Fairey avait réalisé sa fresque en inscrivant le mot PEACE tout en bas. Or, deux jours seulement après sa réalisation, non seulement son oeuvre fut vandalisée par des jets de peinture et des tags (« No peace! » et « Go home yankee hipster »), mais Fairey et son assistant ont été agressés et frappés à la sortie d'une soirée par deux militants liés à l'ancienne Ungdomshuset. On lui reproche notamment son inscription PEACE à un endroit aussi contesté, tout en ayant reçu de l'argent de la mairie afin de réaliser la fresque. Fairey a finalement décidé d'effacer cette partie et a laissé le champ libre à d'autres artistes liés à ces mouvements, qui ont notamment inscrit les mots Intet Glemt, Intet Tilgivet (rien oublié, rien pardonné), accompagnés de scènes d'émeutes.
Aujourd'hui cette partie basse a de nouveau été recouverte ; seule reste la colombe, toujours prise pour cible.

Tags & Categories

EXIF

Capture date: 2013-05-17 19:01:55
Camera: Canon EOS 7D
Focal length: 15 mm
Exposure: 1/100 sec
Aperture: f/6.3
ISO: 100
La colombe prise pour cible

La colombe prise pour cible


Jagtvej 69, Nørrebro, Copenhague.


Cette fresque a été réalisée par Shepard Fairey en 2011, lors de son voyage à Copenhague pour présenter une exposition de ses oeuvres.La fresque de Fairey après avoir été vandalisée


Elle se trouve sur un mur adjacent au site où se trouvait la Ungdomshuset (« la maison des jeunes »), un bâtiment devenu un squat où se réunissaient depuis 1982 diverses associations de l'extrême-gauche danoise. Ce bâtiment avait été construit en 1897 (et s'appelait alors la Folketshuset - « la maison du peuple ») et servait alors de quartier général à un mouvement syndical et mutualiste danois.
Le 1er mars 2007, la police évacua le bâtiment, qui fut démoli peu après. Cette décision avait déclenché 3 jours d'émeutes à Copenhague. C'est aujourd'hui un terrain vague.


Shepard Fairey avait réalisé sa fresque en inscrivant le mot PEACE tout en bas. Or, deux jours seulement après sa réalisation, non seulement son oeuvre fut vandalisée par des jets de peinture et des tags (« No peace! » et « Go home yankee hipster »), mais Fairey et son assistant ont été agressés et frappés à la sortie d'une soirée par deux militants liés à l'ancienne Ungdomshuset. On lui reproche notamment son inscription PEACE à un endroit aussi contesté, tout en ayant reçu de l'argent de la mairie afin de réaliser la fresque. Fairey a finalement décidé d'effacer cette partie et a laissé le champ libre à d'autres artistes liés à ces mouvements, qui ont notamment inscrit les mots Intet Glemt, Intet Tilgivet (rien oublié, rien pardonné), accompagnés de scènes d'émeutes.
Aujourd'hui cette partie basse a de nouveau été recouverte ; seule reste la colombe, toujours prise pour cible.

Tags & Categories

EXIF

Capture date: 2013-05-17 19:01:55
Camera: Canon EOS 7D
Focal length: 15 mm
Exposure: 1/100 sec
Aperture: f/6.3
ISO: 100