--> --> --> -->
Feuillets de la Renommée

Feuillets de la Renommée


Angle des rues de l'Université et Gaston-Gallimard, vers le sud.


Le bas-relief au complet L'encadrement de l'horloge et la frise en bas-reliefs sont dûs à Aimé Octobre (la date est incertaine - 1907 ?).

Ils rendent hommage à l'Almanach du Commerce, édité par la société du même nom, créé en 1796 par le statisticien Sébastien Bottin. Celui-ci contient, outre les adresses des commerces parisiens, de nombreuses statistiques utiles aux financiers.
À sa mort, la famille Didot reprend son entreprise (désormais connue sous le nom Didot-Bottin) et poursuit la publication de l'annuaire, mais aussi du Bottin mondain depuis 1903. L'immeuble actuel, désormais propriété des éditions Gallimard, était le siège de l'entreprise Didot-Bottin.

Bottin connut la gloire de l'antonomase pour ses travaux et publications, ce qui fut prophétisé de son vivant par Nicolas François de Neufchâteau dans son Analyse des annuaires statistiques du département du Bas-Rhin, pour les années VII, VIII et IX en 1802 :
« Je ne désespère pas de le voir attacher tellement son nom à cette sorte d'ouvrage, qu'un jour on dise, le « Bottin » d'un département, pour désigner d'un mot, un annuaire statistique, instructif et complet, comme on dit un « Barrême », pour exprimer des Comptes faits. »


La rue Gaston-Gallimard portait justement le nom de rue Sébastien Bottin de 1929 au 15 juin 2011. Une partie de la rue a ainsi été renommée, en raison du siège des éditions Gallimard qui s'y trouve depuis 1929.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2013-03-31 16:27:10
Appareil : Canon EOS 7D
Focale : 57 mm
Temps d'exposition : 1/100 sec
Ouverture : f/5.6
ISO : 100
Feuillets de la Renommée

Feuillets de la Renommée


Angle des rues de l'Université et Gaston-Gallimard, vers le sud.


Le bas-relief au complet L'encadrement de l'horloge et la frise en bas-reliefs sont dûs à Aimé Octobre (la date est incertaine - 1907 ?).

Ils rendent hommage à l'Almanach du Commerce, édité par la société du même nom, créé en 1796 par le statisticien Sébastien Bottin. Celui-ci contient, outre les adresses des commerces parisiens, de nombreuses statistiques utiles aux financiers.
À sa mort, la famille Didot reprend son entreprise (désormais connue sous le nom Didot-Bottin) et poursuit la publication de l'annuaire, mais aussi du Bottin mondain depuis 1903. L'immeuble actuel, désormais propriété des éditions Gallimard, était le siège de l'entreprise Didot-Bottin.

Bottin connut la gloire de l'antonomase pour ses travaux et publications, ce qui fut prophétisé de son vivant par Nicolas François de Neufchâteau dans son Analyse des annuaires statistiques du département du Bas-Rhin, pour les années VII, VIII et IX en 1802 :
« Je ne désespère pas de le voir attacher tellement son nom à cette sorte d'ouvrage, qu'un jour on dise, le « Bottin » d'un département, pour désigner d'un mot, un annuaire statistique, instructif et complet, comme on dit un « Barrême », pour exprimer des Comptes faits. »


La rue Gaston-Gallimard portait justement le nom de rue Sébastien Bottin de 1929 au 15 juin 2011. Une partie de la rue a ainsi été renommée, en raison du siège des éditions Gallimard qui s'y trouve depuis 1929.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2013-03-31 16:27:10
Appareil : Canon EOS 7D
Focale : 57 mm
Temps d'exposition : 1/100 sec
Ouverture : f/5.6
ISO : 100