--> --> --> -->
Inébranlable et intemporel, le temple se dresse dans la nuit

Inébranlable et intemporel, le temple se dresse dans la nuit


Le Panthéon, Rome.


Le nom Panthéon vient du grec pántheion (πάνθειον), littéralement « de tous les dieux ». Il a été bâti à partir de -27 sous la direction d'Agrippa, général et ami d'Auguste, participait ainsi à la politique d'embellissement de la ville voulue par ce dernier.

C'est le plus grand monument romain antique qui nous soit parvenu en état pratiquement intact, bien qu'il ait été entièrement reconstruit vers 125 (suite à un incendie), sous le règne d'Hadrien. Sa rotonde (qui date de cette reconstruction) mesure 58 mètres de diamètre extérieur et de près de 7 mètres d'épaisseur.

Son portique de façade comporte 16 colonnes corinthiennes monolithes de granite, à chapiteaux de marbre, disposées sur trois rangs. Toutes proviennent des carrières d'Égypte. Celles du côté gauche (au premier plan ici), disparues du fait de l'usure du temps, ont été remplacées au XVIIè siècle par des colonnes provenant notamment des anciens thermes de Néron. On peut remarquer leur chapiteau différent des autres.

Sur le portique se trouve l'inscription :

M•AGRIPPA•L•F•COS•TERTIVM•FECIT

Ce qui se traduit par : « Marcus Agrippa, fils de Lucius, consul pour la troisième fois, le fit construire ».

Détail de l'inscription du fronton

Le fronton, actuellement nu, était orné de décors en bronze fixés par des crampons. D'après la position des trous de fixation et la connaissance du répertoire décoratif impérial, on y suppose la présence d'un aigle de bronze aux ailes déployées.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2012-11-30 19:24:06
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 15 mm
Temps d'exposition : 1/6 sec
Ouverture : f/3.5
ISO : 1600
Inébranlable et intemporel, le temple se dresse dans la nuit

Inébranlable et intemporel, le temple se dresse dans la nuit


Le Panthéon, Rome.


Le nom Panthéon vient du grec pántheion (πάνθειον), littéralement « de tous les dieux ». Il a été bâti à partir de -27 sous la direction d'Agrippa, général et ami d'Auguste, participait ainsi à la politique d'embellissement de la ville voulue par ce dernier.

C'est le plus grand monument romain antique qui nous soit parvenu en état pratiquement intact, bien qu'il ait été entièrement reconstruit vers 125 (suite à un incendie), sous le règne d'Hadrien. Sa rotonde (qui date de cette reconstruction) mesure 58 mètres de diamètre extérieur et de près de 7 mètres d'épaisseur.

Son portique de façade comporte 16 colonnes corinthiennes monolithes de granite, à chapiteaux de marbre, disposées sur trois rangs. Toutes proviennent des carrières d'Égypte. Celles du côté gauche (au premier plan ici), disparues du fait de l'usure du temps, ont été remplacées au XVIIè siècle par des colonnes provenant notamment des anciens thermes de Néron. On peut remarquer leur chapiteau différent des autres.

Sur le portique se trouve l'inscription :

M•AGRIPPA•L•F•COS•TERTIVM•FECIT

Ce qui se traduit par : « Marcus Agrippa, fils de Lucius, consul pour la troisième fois, le fit construire ».

Détail de l'inscription du fronton

Le fronton, actuellement nu, était orné de décors en bronze fixés par des crampons. D'après la position des trous de fixation et la connaissance du répertoire décoratif impérial, on y suppose la présence d'un aigle de bronze aux ailes déployées.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2012-11-30 19:24:06
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 15 mm
Temps d'exposition : 1/6 sec
Ouverture : f/3.5
ISO : 1600