--> --> --> -->
Mélancolie danoise

Mélancolie danoise


La Petite Sirène (den Lille Havfrue), Langelinie, Churchillparken.


Cette statue, située sur le rivage est de Copenhague face à la mer Baltique, et réalisée par Edvard Eriksen, est la représentation du personnage du conte éponyme de Hans Christian Andersen. Elle fut commandée en 1909 par Carl Jacobsen, fondateur de la Ny Carlsberg Glyptotek et fils du fondateur des brasseries Carlsberg.

Attraction majeure de la capitale danoise, elle a été de nombreuses fois vandalisée ou amputée (!). C'est pourquoi le modèle présenté est depuis toujours une copie, le moulage original étant conservé dans un lieu secret...



Détail de la petite sirène






« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs cris ! Jamais en son logis, sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs chants mélodieux, les Sirènes le charment, et la prairie, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »

Homère - L'Illiade

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2013-05-18 13:37:13
Appareil : Canon EOS 7D
Focale : 55 mm
Temps d'exposition : 1/200 sec
Ouverture : f/8
ISO : 100
Mélancolie danoise

Mélancolie danoise


La Petite Sirène (den Lille Havfrue), Langelinie, Churchillparken.


Cette statue, située sur le rivage est de Copenhague face à la mer Baltique, et réalisée par Edvard Eriksen, est la représentation du personnage du conte éponyme de Hans Christian Andersen. Elle fut commandée en 1909 par Carl Jacobsen, fondateur de la Ny Carlsberg Glyptotek et fils du fondateur des brasseries Carlsberg.

Attraction majeure de la capitale danoise, elle a été de nombreuses fois vandalisée ou amputée (!). C'est pourquoi le modèle présenté est depuis toujours une copie, le moulage original étant conservé dans un lieu secret...



Détail de la petite sirène






« Il vous faudra d'abord passer près des Sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent. Mais bien fou qui relâche pour entendre leurs cris ! Jamais en son logis, sa femme et ses enfants ne fêtent son retour : car, de leurs chants mélodieux, les Sirènes le charment, et la prairie, leur séjour, est bordé d'un rivage tout blanchi d'ossements et de débris humains, dont les chairs se corrompent... Passe sans t'arrêter ! »

Homère - L'Illiade


Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2013-05-18 13:37:13
Appareil : Canon EOS 7D
Focale : 55 mm
Temps d'exposition : 1/200 sec
Ouverture : f/8
ISO : 100