--> --> --> -->
Honneurs à la Grande Armée

Honneurs à la Grande Armée


Frontispice Est de l'arc de triomphe du Carrousel.


Le monument a été érigé en 1809 en l'honneur de la Grande Armée, et dessiné par Charles Percier et Pierre François Léonard Fontaine. Il fait explicitement référence aux arcs de triomphe de l'Empire Romain, et notamment à celui de Septime Sévère à Rome. Le quadrige surmontant l'arc est une copie de 1828 des Chevaux de Bronze de Constantin Ier, attelage ornant le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc de Venise. L'original avait été ramené comme trésor de guerre après la première Campagne d'Italie en 1797, puis restitué à l'Autriche en 1815.

On peut lire sur cette plaque :

L'armée française embarquée à Boulogne menaçait l'Angleterre
Une troisième coalition éclate sur le continent
Les Français volent de l'océan au Danube
La Bavière est délivrée, l'armée autrichienne prisonnière à Ulm
Napoléon entre dans Vienne, il triomphe à Austerlitz
En moins de cent jours, la coalition est dissoute


Elle commémore la période de 1804 à 1805, c'est-à-dire la Troisième Coalition. Entre 1804 et août 1805, Napoléon amasse à Boulogne une formidable armée : plus de 200 000 hommes, constituant l'armée des côtes de l'Océan, dans le projet d'invasion de l'Angleterre décidé suite à la rupture du traité d'Amiens en 1803. Une Troisième Coalition contre la France se forme alors en Europe dans la première moitié de l'année 1805, constituée de la Russie, l'Autriche et la Suède (et financée par l'Angleterre). Son but était d'écarter cette menace sur l'Angleterre, et de lutter contre les progrès de la domination française en Italie et en Allemagne.

L'armée des côtes de l'Océan devient alors la Grande Armée, et s'achemine à marche forcée (jusqu’à 40 km par jour) vers le Rhin, puis à travers les Etats Allemands. Le maréchal Ney remporte une victoire sur le général autrichien Mack à Elchingen et parvient à l'enfermer dans Ulm. Mack capitule le 19 octobre 1805 (libérant ainsi la Bavière occupée par l'Autriche). Le 13 novembre, la Grande Armée prend Vienne, puis entre en Moravie (République tchèque).
Le 2 décembre 1805, malgré son infériorité numérique (environ 73 000 contre 86 000 hommes, et moitié moins de canons), Napoléon inflige une défaite humiliante aux forces austro-russes à Austerlitz, après un chef d'œuvre tactique. Les Russes se retirent en Pologne tandis que l'Autriche demande la paix. Elle se concluera par le traité de Presbourg (aujourd'hui Bratislava).

Tags & Categories

EXIF

Capture date: 2010-02-20 16:39:34
Camera: Canon EOS 500D
Focal length: 49 mm
Exposure: 1/160 sec
Aperture: f/10
ISO: 100
Honneurs à la Grande Armée

Honneurs à la Grande Armée


Frontispice Est de l'arc de triomphe du Carrousel.


Le monument a été érigé en 1809 en l'honneur de la Grande Armée, et dessiné par Charles Percier et Pierre François Léonard Fontaine. Il fait explicitement référence aux arcs de triomphe de l'Empire Romain, et notamment à celui de Septime Sévère à Rome. Le quadrige surmontant l'arc est une copie de 1828 des Chevaux de Bronze de Constantin Ier, attelage ornant le dessus de la porte principale de la basilique Saint-Marc de Venise. L'original avait été ramené comme trésor de guerre après la première Campagne d'Italie en 1797, puis restitué à l'Autriche en 1815.

On peut lire sur cette plaque :

L'armée française embarquée à Boulogne menaçait l'Angleterre
Une troisième coalition éclate sur le continent
Les Français volent de l'océan au Danube
La Bavière est délivrée, l'armée autrichienne prisonnière à Ulm
Napoléon entre dans Vienne, il triomphe à Austerlitz
En moins de cent jours, la coalition est dissoute


Elle commémore la période de 1804 à 1805, c'est-à-dire la Troisième Coalition. Entre 1804 et août 1805, Napoléon amasse à Boulogne une formidable armée : plus de 200 000 hommes, constituant l'armée des côtes de l'Océan, dans le projet d'invasion de l'Angleterre décidé suite à la rupture du traité d'Amiens en 1803. Une Troisième Coalition contre la France se forme alors en Europe dans la première moitié de l'année 1805, constituée de la Russie, l'Autriche et la Suède (et financée par l'Angleterre). Son but était d'écarter cette menace sur l'Angleterre, et de lutter contre les progrès de la domination française en Italie et en Allemagne.

L'armée des côtes de l'Océan devient alors la Grande Armée, et s'achemine à marche forcée (jusqu’à 40 km par jour) vers le Rhin, puis à travers les Etats Allemands. Le maréchal Ney remporte une victoire sur le général autrichien Mack à Elchingen et parvient à l'enfermer dans Ulm. Mack capitule le 19 octobre 1805 (libérant ainsi la Bavière occupée par l'Autriche). Le 13 novembre, la Grande Armée prend Vienne, puis entre en Moravie (République tchèque).
Le 2 décembre 1805, malgré son infériorité numérique (environ 73 000 contre 86 000 hommes, et moitié moins de canons), Napoléon inflige une défaite humiliante aux forces austro-russes à Austerlitz, après un chef d'œuvre tactique. Les Russes se retirent en Pologne tandis que l'Autriche demande la paix. Elle se concluera par le traité de Presbourg (aujourd'hui Bratislava).

Tags & Categories

EXIF

Capture date: 2010-02-20 16:39:34
Camera: Canon EOS 500D
Focal length: 49 mm
Exposure: 1/160 sec
Aperture: f/10
ISO: 100