--> --> --> -->
La Tour de l'Ermite

La Tour de l'Ermite


Beffroi de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois


Le beffroi reliant l'église à l'actuelle mairie du Ier arrondissement (qui a pour modèle l'église) a été construit par l'architecte Théodore Ballu sous l'impulsion du baron Haussmann, entre 1858 et 1863. Les premières traces de l'église initiale remontent à l'époque mérovingienne, mais la partie la plus vieille encore visible date du XIIe siècle. L'ensemble de l'église a été reconstruit au XVe siècle.

De 38 mètres de haut, il se compose de quatre étages inégaux : le rez-de-chaussée et le premier étage sont de plan carré, les étages supérieurs sont octogonaux. On distingue une statue de l'évêque Saint-Germain l'Auxerrois au premier étage.
Le dernier étage du beffroi possède un carillon de 38 cloches, soutenu par une structure de fer qui est masquée par l'utilisation de la pierre. Ce carillon est l'un des plus complets de France, et résonne tous les mercredis à 14h30.

La silhouette et certains détails du beffroi ne sont pas sans évoquer ceux de la tour Saint-Jacques, que Ballu a également rénové entre 1854 et 1858. A moins qu'il n'ait été inspiré par le beffroi de Bruges ?...

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2010-05-28 16:56:18
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 20 mm
Temps d'exposition : 1/1000 sec
Ouverture : f/20
ISO : 1600
La Tour de l'Ermite

La Tour de l'Ermite


Beffroi de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois


Le beffroi reliant l'église à l'actuelle mairie du Ier arrondissement (qui a pour modèle l'église) a été construit par l'architecte Théodore Ballu sous l'impulsion du baron Haussmann, entre 1858 et 1863. Les premières traces de l'église initiale remontent à l'époque mérovingienne, mais la partie la plus vieille encore visible date du XIIe siècle. L'ensemble de l'église a été reconstruit au XVe siècle.

De 38 mètres de haut, il se compose de quatre étages inégaux : le rez-de-chaussée et le premier étage sont de plan carré, les étages supérieurs sont octogonaux. On distingue une statue de l'évêque Saint-Germain l'Auxerrois au premier étage.
Le dernier étage du beffroi possède un carillon de 38 cloches, soutenu par une structure de fer qui est masquée par l'utilisation de la pierre. Ce carillon est l'un des plus complets de France, et résonne tous les mercredis à 14h30.

La silhouette et certains détails du beffroi ne sont pas sans évoquer ceux de la tour Saint-Jacques, que Ballu a également rénové entre 1854 et 1858. A moins qu'il n'ait été inspiré par le beffroi de Bruges ?...

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2010-05-28 16:56:18
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 20 mm
Temps d'exposition : 1/1000 sec
Ouverture : f/20
ISO : 1600