--> --> --> -->
Bompa

Bompa


Bompa ("grand-père"), géant de la fête du Meyboom, à Bruxelles.


Ce géant est depuis le XIXe siècle l'un des nombreux portés à travers la ville lors de la procession de la fête du Meyboom (du brabançon "Arbre de Joie"). Chaque année, le 9 août, les compagnons de la Confrérie de Saint-Laurent traversent la ville et plantent le Meyboom (généralement un hêtre) dans le cœur du Vieux Bruxelles, dans le quartier du Marais. L'instauration de cette coutume remonte au minimum à 1597 (attestée historiquement), la Confrérie se disant elle avoir été fondée en 1311.

La fête du Meyboom est la plus ancienne coutume folklorique de Bruxelles. La tradition (ou plutôt une des traditions...) associe cette fête à un évènement qui eut lieu en 1213 :
A l'époque, le fisc communal percevait de lourdes taxes sur la bière (le lambic). Les établissements de la ville devaient s'en acquitter sous peine de sanctions. En revanche, les "granges" (guinguettes de l'époque) situées au-delà des remparts ne devaient pas payer ce genre de taxe. Elles devinrent des endroits assez fréquentés, notamment par la bourgeoisie bruxelloise.
Mais une journée de 1213, les Louvanistes attaquèrent à l'improviste la grange appelée "Het Cattenhuys", alors qu'une noce y était célébrée. Les convives purent compter sur l'aide précieuse des Compagnons de Saint-Laurent, présents eux aussi dans l'établissement. Ceux-ci ayant remporté le combat, le duc de Brabant donna un statut corporatif à leur guilde. A ce titre, ils ont depuis lors le droit de planter le Meyboom chaque année, la veille de la fête de Saint-Laurent. La plantation doit absolument être réalisée avant 17h, sous peine de voir ce privilège passer aux mains des Louvanistes.

Dans tous les cas, cette fête semble associée à une victoire de Bruxelles sur la ville voisine de Louvain. L'arbre planté représente la liesse populaire.

Certaines sources font intervenir Jean III de Brabant dans l'autorisation de planter le Meyboom, ce qui implique une instauration de la coutume entre 1312 et 1355.

La cérémonie du Meyboom de Bruxelles a été reconnue comme "patrimoine oral et immatériel de l'humanité" par l'UNESCO.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2011-09-03 13:21:27
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 50 mm
Temps d'exposition : 1/160 sec
Ouverture : f/10
ISO : 100
Bompa

Bompa


Bompa ("grand-père"), géant de la fête du Meyboom, à Bruxelles.


Ce géant est depuis le XIXe siècle l'un des nombreux portés à travers la ville lors de la procession de la fête du Meyboom (du brabançon "Arbre de Joie"). Chaque année, le 9 août, les compagnons de la Confrérie de Saint-Laurent traversent la ville et plantent le Meyboom (généralement un hêtre) dans le cœur du Vieux Bruxelles, dans le quartier du Marais. L'instauration de cette coutume remonte au minimum à 1597 (attestée historiquement), la Confrérie se disant elle avoir été fondée en 1311.

La fête du Meyboom est la plus ancienne coutume folklorique de Bruxelles. La tradition (ou plutôt une des traditions...) associe cette fête à un évènement qui eut lieu en 1213 :
A l'époque, le fisc communal percevait de lourdes taxes sur la bière (le lambic). Les établissements de la ville devaient s'en acquitter sous peine de sanctions. En revanche, les "granges" (guinguettes de l'époque) situées au-delà des remparts ne devaient pas payer ce genre de taxe. Elles devinrent des endroits assez fréquentés, notamment par la bourgeoisie bruxelloise.
Mais une journée de 1213, les Louvanistes attaquèrent à l'improviste la grange appelée "Het Cattenhuys", alors qu'une noce y était célébrée. Les convives purent compter sur l'aide précieuse des Compagnons de Saint-Laurent, présents eux aussi dans l'établissement. Ceux-ci ayant remporté le combat, le duc de Brabant donna un statut corporatif à leur guilde. A ce titre, ils ont depuis lors le droit de planter le Meyboom chaque année, la veille de la fête de Saint-Laurent. La plantation doit absolument être réalisée avant 17h, sous peine de voir ce privilège passer aux mains des Louvanistes.

Dans tous les cas, cette fête semble associée à une victoire de Bruxelles sur la ville voisine de Louvain. L'arbre planté représente la liesse populaire.

Certaines sources font intervenir Jean III de Brabant dans l'autorisation de planter le Meyboom, ce qui implique une instauration de la coutume entre 1312 et 1355.

La cérémonie du Meyboom de Bruxelles a été reconnue comme "patrimoine oral et immatériel de l'humanité" par l'UNESCO.

Tags & Catégories

EXIF

Date de prise de vue : 2011-09-03 13:21:27
Appareil : Canon EOS 500D
Focale : 50 mm
Temps d'exposition : 1/160 sec
Ouverture : f/10
ISO : 100